Aménager mes bureaux

Aménagez vos bureaux pour disposer de locaux agréables et ainsi dynamiser votre équipe de travail

7 conseils pour bien aménager un poste de travail

11 mars 2019

Dans un contexte où les gérants sont de plus en plus soucieux de la qualité de vie au travail, ils se doivent plus que jamais de choisir intelligemment leur mobilier de bureau. Voici 7 conseils incontournables à suivre pour réussir l’aménagement d’un espace de travail ergonomique.

  1. Adapter l’aménagement à la nature du travail

L’employé ne doit pas s’adapter à son environnement de travail : ce dernier mérite d’être construit en fonction de ses besoins propres. Ainsi, il faut tenir compte des exigences liées au poste et des conditions de travail pour l’aménagement de bureau. Par exemple, on oublie les open-spaces sans aucune intimité pour les personnes qui doivent téléphoner pendant plusieurs heures chaque jour.

  1. Acheter du mobilier adapté et de qualité

De la chaise de bureau ergonomique au bureau ergonomique, les fabricants ont pensé à des solutions dédiées à l’amélioration des conditions de travail. Optez pour des produits d'excellente qualité, spécialement conçus pour correspondre aux tâches effectuées sur le poste. Veillez à privilégier des chaises confortables, avec renforts et accoudoirs, sans oublier de choisir la bonne hauteur de bureau.

  1. Éviter le superflu

Les employés ne se sentent pas bien dans un environnement de travail surchargé. Ainsi, pour éviter d’encombrer l’espace, on recommande de privilégier des meubles suffisamment grands, mais pas trop. Sur le bureau, par exemple, il faut pouvoir à la fois écrire sur l’ordinateur et sur un papier. En revanche, on évite de dresser de grandes armoires dans la pièce : elles risquent de provoquer un effet de saturation.

  1. Respecter les normes et réglementations

Une norme d’aménagement de bureau peut s’appliquer dans certains cas spécifiques : chacun doit se renseigner pour savoir, dans son secteur, comment réaliser son aménagement de poste de travail dans les règles de l’art. À titre d’information, l’article L.421 du Code du travail oblige l’employeur à prendre toutes les mesures permettant de protéger la sécurité et la santé de chacun, et cela concerne aussi les risques professionnels liés à un poste mal adapté.

  1. Vérifier que chaque salarié a suffisamment d’espace

La norme d’aménagement de bureau la plus connue est probablement celle qui concerne la surface minimale que l’on doit accorder à chaque salarié : elle est de 10 m². Mais dans le cas de bureaux partagés, pour que chacun puisse se sentir mieux, on conseille de compter au moins 12 à 15 m² par individu. Les normes définissent aussi les dimensions du poste de travail (1,20 x 0,80 mètre).

  1. Anticiper la propagation des bruits

Empêchant la concentration et nuisant à la sérénité de tous les employés, le bruit doit être correctement géré dans tous les bureaux. En premier lieu, on s’isole de l’extérieur. Mais à l’intérieur, quand beaucoup de salariés sont amenés à dialoguer et qu’aucun mur ne les sépare, il devient souvent nécessaire de poser des cloisons spécifiques.

  1. Surveiller la température ambiante

On y pense moins souvent, mais dans l’aménagement d’un espace de travail ergonomique, il faut aussi être capable de gérer les périodes froides de l’hiver et les épisodes caniculaires de l’été. À cet effet, on met en place les systèmes de chauffage et de climatisation adéquats, pour s’assurer que chacun se sente parfaitement à son aise à tout moment de l’année.

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER