Aménager mes bureaux

Aménagez vos bureaux pour disposer de locaux agréables et ainsi dynamiser votre équipe de travail

Comment créer une micro-crèche dans une entreprise ?

23 septembre 2015

Trouver un mode de garde constitue souvent, pour les parents, un véritable casse-tête, entre les horaires à harmoniser et les déplacements à organiser. Mais les entreprises sont elles aussi concernées par ce problème. L'absentéisme des salariés, la fatigue, le stress ou le manque de motivation sont en effet autant de conséquences liées à des modes d'accueil mal adaptés aux conditions de travail des parents. D'où l'intérêt grandissant des entreprises pour la création des micro-crèches.

Une micro-crèche, qu'est ce que c'est ?

Ni crèche collective ni mode de garde individuel, la micro-crèche est à mi-chemin entre ces deux dispositifs d'accueil des jeunes enfants. Sa particularité étant qu'il s'agit d'une petite structure pouvant accueillir un maximum de neuf enfants âgés de 0 à 6 ans.

L'autre spécificité de ce mode de garde repose sur le fait qu'il est accessible à tous : particuliers, associations, municipalités, assistantes maternelles et entreprises.

Plus souple qu'une crèche traditionnelle, une micro-crèche doit néanmoins respecter certaines exigences. Ainsi, concernant le fonctionnement, la structure doit employer trois professionnels de la petite enfance si la capacité d'accueil maximum est atteinte, à savoir neuf places +/- 10 %. Ces professionnels peuvent être, soit des assistantes maternelles avec au moins cinq années d'expérience, soit des professionnels titulaires au minimum du CAP petite enfance ou auxiliaire de puériculture avec deux années d'expérience.

Il est à noter que ces crèches privées fonctionnent sans directeur, même s'il est nécessaire qu'une personne se charge du suivi et du bon déroulement du projet.

Comment créer une micro-crèche ?

Après avoir trouvé des locaux adaptés pour accueillir une micro-crèche, autrement dit un espace d'au moins 100 m2, conforme aux règles de sécurité et d'hygiène en vigueur et équipé de mobilier et de matériel appropriés, la première étape pour ouvrir une micro-crèche dans une entreprise est le dépôt d'un dossier auprès de la PMI (Protection maternelle infantile) du département.

Ce dossier doit bien sûr être parfaitement précis et complet, et mentionner notamment l'adresse et le statut de la micro-crèche, un plan détaillé du local, les modalités de fonctionnement envisagées, ainsi que les informations relatives au personnel (qualifications, rémunérations) et le budget prévisionnel.

Ce dossier est ensuite transmis au conseil général et à la CAF, et il faut savoir que toute création de micro-crèche implique l'aval du Président du conseil général.

Les avantages d'une micro-crèche

Pour une entreprise, les avantages d'une micro-crèche sont nombreux. Outre l'aspect pratique pour les salariés, qui peuvent ainsi déposer leurs enfants en arrivant et les récupérer en partant sans avoir à quitter le bureau plus tôt ou à courir pour aller les chercher, c'est toute l'entreprise qui y trouve son compte.

Les salariés sont en effet plus disponibles, moins préoccupés par des soucis liés à la garde de leurs enfants. Ils sont par conséquent plus efficaces au travail, et généralement plus motivés aussi.

Sans compter que la création d'une micro-crèche a également des répercussions financières, à l'image d'un crédit d'impôt correspondant à 50 % des charges, une déduction fiscale de 33 % ou encore une aide de la CAF pour les coûts à la charge de l'entreprise.

Aussi, si vous avez le projet de créer une micro-crèche dans votre entreprise, n'hésitez pas à contacter un courtier de La Maison Des Travaux Entreprises afin de bénéficier de l'expertise et des conseils avisés d'un professionnel.

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER