Rénover mon restaurant

Créez et réhabilitez votre établissement pour être compétitif et accroître sa fréquentation

Quelles sont les réglementations pour aménager un bar ?

18 novembre 2015

Ouvrir un bar est une aventure qui en fait rêver plus d’un. Mais si l’entreprise promet de vivre de bons moments, elle nécessitera d’importantes démarches préalables, car l’aménagement d’un bar ne se fait pas d’un claquement de doigts.

Les démarches nécessaires à l’ouverture d’un bar

Si vous souhaitez monter un bar, la première étape sera évidemment de trouver un local adapté à votre nouvelle activité, en particulier du point de vue de la sécurité. Assurez-vous que le lieu respecte les normes d’hygiène que vous connaitrez parfaitement après la formation nécessaire à l’obtention de votre permis d’exploitation. Après ces deux jours et demi d’enseignements, vous devrez faire une déclaration auprès de la mairie et votre permis sera alors, valable 10 ans.

Autre passage obligatoire avant d’ouvrir un bar : l’obtention de la fameuse Licence IV. Coûtant jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros, elle est l’incontournable sésame pour être autorisé à vendre de l’alcool. Elle devra être affichée dans l’établissement, tout comme d’autres informations telles que les prix ou encore, l’interdiction de fumer.

L’aménagement d’un bar soumis à une réglementation stricte

Après avoir effectué toutes les démarches administratives, il est temps de penser à l’aménagement du bar ; même si vous pouvez donner le style et l’ambiance que vous souhaitez à votre nouveau lieu de travail, sachez que vous n’êtes pas totalement libre de vos choix. En effet, la réglementation est relativement stricte.

Le point le plus important, mais aussi le plus contraignant en termes d’agencement, est lié à l’accessibilité. En effet, depuis l’année 2015, tous les établissements recevant du public doivent être accessibles à tous c’est-à-dire aux personnes présentant un handicap moteur, visuel, auditif ou mental, mais également aux femmes enceintes, aux personnes âgées, aux poussettes, etc.

Votre bar doit donc être conçu en veillant à toutes ces contraintes : pour cela, il faut prévoir de grands espacements entre les tables, mais également au niveau de la porte, passage souvent délicat pour les personnes à mobilité réduite. S’il y a un escalier, il doit être complété par une rampe en pente douce, voire éventuellement, des paliers de repos. Les escaliers intérieurs doivent être signalés par une bande distinguable au toucher et à la vue.

Autre point essentiel : les sanitaires. Ceux-ci doivent respecter les réglementations concernant l’accessibilité : des toilettes assez vastes pour se mouvoir, une barre d’appui au mur et un lavabo à hauteur de fauteuil.

Il faut enfin penser à rendre le bar lui-même, accessible à tous, en prévoyant une partie abaissée pour faciliter la commande et le paiement des personnes à mobilité réduite.

 

En résumé, l’ouverture d’un bar demande beaucoup de travail, tant du point de vue administratif que dans l’aménagement de l’établissement qui doit respecter de strictes règles d’accessibilité. Mais aucune de ces tâches n’est insurmontable pour des personnes motivées. N'hésitez pas à contacter un courtier en travaux de La Maison Des Travaux Entreprise pour connapitre toutes les modalités dans l'aménagement d'un bar.

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER